Envoyer un message


Votre courriel :

Courriel du destinataire :




Message :






CHRONIQUES ET RESSOURCES





De la collaboration à la fusion : des options stratégiques pour les OSBL

Par Claire Ouellette d’Expression Organisation, Christian Nadeau de Stratévision, Martine Chanier d’Agora Ressources d’affaires; membres du Réseau des conseillers en management du Québec (RCMQ).

 

Dans un contexte de raréfaction des sources de financement, le développement d’une offre de services qui répond aux besoins des membres comporte pour les OSBL des défis en matière d’organisation, de processus, d’infrastructures, de ressources humaines et de pérennité.

 

Face à ces défis, les OSBL constatent de plus en plus qu’il est nécessaire de miser davantage sur le développement de relations réciproquement avantageuses avec d’autres OSBL, les institutions publiques ou les entreprises privées. Pour orienter les discussions avec ces organisations, il est requis de s’appuyer sur une réflexion stratégique approfondie, être proactifs, et souvent, de faire preuve d’audace.

 

Nous publierons une série de quatre (4) chroniques sur les options possibles à envisager concernant les relations qu’un OSBL pourrait entretenir avec d’autres organisations dans le cadre d’une réflexion stratégique approfondie. Chacune de ces options sera analysée et fera l’objet d’une discussion.

 

Les types de relations

 

Plusieurs options peuvent être envisagées quant à la nature des relations que des organismes peuvent entretenir. Aux fins de simplifications, nous vous présentons sommairement quatre (4) types de relations :

 

1. La collaboration est pratiquée autour d’un sujet ou thème commun, lors de Tables de concertation, de regroupements ou de travaux de comité sectoriel. Dans ce contexte, l’option « collaboration » est flexible, légère et peu contraignante.

 

2. Le partenariat est envisagé pour la réalisation de projets à court terme ou ponctuels.

 

3. L’alliance stratégique est envisagée pour des services plus importants, de plus grande envergure et plus stables dans le temps. Les alliés peuvent, jusqu’à un certain point, partager des ressources humaines, matérielles et financières.

 

4. La fusion est envisagée dans le cadre d’un repositionnement complet de deux ou plusieurs OSBL qui souhaitent mettre en commun leur offre de services et de créer une nouvelle entité.

 

Chacune de ses options comporte des avantages et des inconvénients. Elles ont le mérite de soulever de nombreux points, voir mener à des remises en question. Elles peuvent s’inscrire dans les orientations stratégiques courantes de l’organisme ou avoir pour effet de les modifier de manière déterminante.

 

Note : Les relations clients-fournisseurs de nature purement transactionnelles ne sont pas abordées en raison de leur portée stratégique limitée.

 

Les relations externes au cœur de la réflexion stratégique

 

Que ce soit l’une ou l’autre des options, chacune d’elle exige une réflexion stratégique qu’elle soit ou non initiée dans le cadre d’une planification stratégique formelle*. Les mêmes questions se posent :

 

• Quelle est notre mission?

• Quelle vision devons-nous nous donner?

• Quelles devraient être nos cibles de clientèles?

• Quelle devrait être notre offre de service?

• Quelles sont nos forces et nos faiblesses?

• De quelles ressources devons-nous disposer pour réaliser notre vision?

 

En répondant à ces questions, l’organisme sera à même de définir la nature de ces relations avec d’autres organisations. Évidemment, les discussions avec les autres organisations peuvent influencer positivement la réflexion et présenter des occasions intéressantes. Toutefois, il importe de s’en tenir à sa propre stratégie et d’avoir les deux mains sur le volant tout en gardant les yeux bien ouverts!

 

Prochaines chroniques sur les types de relations

 

Comme mentionnées précédemment, les quatre (4) options que nous venons de vous présenter sommairement seront abordées dans les prochaines chroniques.

 

Nous vous présenterons dans les prochains mois les avantages et les inconvénients de chaque option et des éléments à prendre en compte pour alimenter la réflexion. Bien entendu, votre rétroaction sera reçue avec intérêt afin que tous en tirent un bénéfice.

 

Les organismes peuvent faire appel à des conseillers externes pour les accompagner. 

 
Publication septembre 2016


* http://boutique.associationsquebec.qc.ca/boutique/product_info.php?cPath=21&products_id=55